Les historiens belges et l’internationalisation. Journée d’Histoire contemporaine 2016 (29 avril 2016, Bruxelles) Appel à contributions

LogoL’ABHC vous présente … un nouveau Journée d’histoire contemporaine le 29 avril 2016 à l’ULB!

Cette Journée d’histoire contemporaine invite les contemporanéistes, lors de sessions parallèles, à réfléchir à la manière par laquelle l’international – ou le global – a transformé leur champ de recherche. Le view from abroad sur des phénomènes typiquement belges apporte-t-il un nouvelle dimension d’interprétation de ceux-ci ? Ou cette internationalisation n’est-elle qu’appliquée superficiellement ? Voici quelques axes de problématiques possibles dont certains thèmes de recherches peuvent s’approcher :

  • Existe-t-il toujours des historiens « nationaux » et, sinon, quelle est la valeur ajoutée d’une perspective décentralisée?
  • Pouvons-nous intégrer des sources et des perspectives venues du Nord/Sud du pays, ou l’histoire vouée à être écrite en Belgique ne peut l’être que dans une version francophone parallèle d’une autre version, néerlandophone? Quelles sont les « pour » et les « contre » de cette situation spécifique belge ?
  • Quel est le Lost in translation par la formulation de son propre champ de recherche en anglais uniquement ? Cette préférence tournée vers l’historiographie anglo-saxonne se fait-elle au détriment d’autres traditions conceptuelles/historiographiques (Allemandes, Italiennes, Françaises etc.) ?
  • Comment les académiques venus d’autres contextes nationaux que le belge traitent-ils de l’histoire de Belgique? Quelles images et quels stéréotypes sont-ils mobilisés chez les historiens étrangers à propos de cette histoire (par exemple les controverses autour du King Leopold’s Ghosts d’Adam Hochschild) ? Par quels aspects de l’histoire de Belgique un public international est-il le plus susceptible d’être intéressé ?
  • Comment l’enseignement académique peut-il répondre à cette internationalisation (par exemple la tendance vers des « missions » internationales effectuées par des historiens issus d’un contexte heuristique belge).
  • Quels sont les impacts des critères d’évaluation de la recherche sur celle- ci ? Existe-t-il
    des alternatives ?

Dans un panel de conclusions, plusieurs spécialistes seront invités à livrer leur réflexion sur ces différentes questions.

Appel à contributions pour participer à un panel
Une session dure 90 minutes et peut être entièrement remplie librement. Nous privilégierons les sessions (workshops, tables rondes, présentations…) qui présenteront une certaine cohérence quant au thème abordé (par exemple : l’histoire coloniale), dont le lien devra être effectué avec la problématique générale de l’internationalisation. Toutes les thématiques et perspectives sont les bienvenues ! Les personnes souhaitant organiser une session peuvent envoyer leur proposition (max. 700 mots) au courriel suivant : bvng@kuleuven.be. La date limite pour cet envoi est le 30 décembre 2015. Une sélection parmi les propositions reçues sera effectuée en janvier 2016.

Veuillez trouver ci-joint l’appel à contributions: CfP_Journée2016_Final

Advertisements
%d bloggers like this: