Why the Belgian Diamonds Never Fell into Enemy Hands (Commission royale d’Histoire) Publication

Un témoignage remarquable vient d’être publié chez la Commission royale d’Histoire : ‘Why the Belgian Diamonds Never Fell into Enemy Hands’. L’auteur c’ est Paul Timbal, administrateur délégué de la Banque Diamantaire Anversoise. En mai ’40, il s’ enfuit avec une fortune de diamants dans le coffre de sa voiture de la rue Pélican à Anvers vers Paris. Six semaines plus tard, il  arrive à Londres où il peut déposer sa charge dans les coffres-forts de la Diamond Corporation.

Plus de trois ans après, Timbal rédige un rapport de presque 300 pages concernant son voyage aventureux, vraisemblablement à l’attention de ses amis américains. A ce moment-là il gère la filiale de la Banque Diamantaire Anversoise à New York. Le rapport est donc rédigé en Anglais et Timbal présente son texte comme un journal : il décrit les événements au jour le jour.

La publication est l’œuvre de Bruno Comer (Courtrai, 1955).

Pour de plus amples informations voir Comuniqué à la presse

Advertisements
%d bloggers like this: